L'utilisation des cellules souches chez l'Homme

   Les cellules souches apportent une alternative au clonage reproductif ainsi que de nombreuses possibilités médicales ; on peut en effet réaliser une nouvelle forme de clonage : le clonage thérapeutique.

   Pour cela, on prélève un morceau de peau (ou de tout autre organe) chez un individu. Le noyau d'une des cellules est extrait puis réimplanté dans un ovocyte énucléé. L'oeuf est alors réimplanté dans l'utérus d'une mère porteuse. Cette cellule va se comporter comme un embryon et va commencer à se diviser en cellules souches. L'embryon est ensuite extrait avant que les cellules ne commencent à se spécialiser. Ces cellules peuvent ensuite être multipliées en laboratoire puis spécialisées en plus de 220 types de cellules : myocites (cellules musculaires), cellules cardiaques... Ces cellules aboutiront finalement à un tissu cellulaire en tout point identique à celui de l'individu. Ainsi, elles pourront être utilisées pour refabriquer un tissu cardiaque pour remplacer une partie du coeur lésée par un infarctus.

   Les chercheurs ont également découvert l'éxistence de gènes actifs uniquement chez l'embryon. En les réactivant, ils ont réussi à faire rajeunir des cellules spécialisées en cellules souches. On peut ensuite les respécialiser en de nouveaux tissus, identiques à ceux de l'individu.

   Cependant, plus de 1 000 gènes sur les 30 000 permettant le bon fonctionnement de la cellule ne s'expriment pas correctement. Le processus de rajeunissement de la cellule n'est donc pas sans danger pour celle-ci. Il reste donc plusieurs années de recherches avant que ce procédé ne soit parfairement au point et qu'il soit appliqué chez l'homme.

    Cependant, cette technique reposant sur la dédifférenciation cellulaire est très proche de la totipotence végétale ; à l'exception  que ce phénomène n'est pas naturel chez les cellules animales mais artificiel.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site