Les applications chez l'animal des cultures in-vitro

La fécondation in-vitro ou FIV

   La fécondation in vitro est la technique de biologie moléculaire la plus couramment utilisée chez l'homme. De nombreux couples y ont recours à travers le monde.

   Cette technique consiste à prélever plusieurs spermatozoïdes (de trois à cinq) chez le père et autant d'ovocytes chez la mère. On fait ensuite rencontrer et fusionner les gamètes en laboratoire. Des embryons vont alors commencer à se développer. Quand ils ont atteint le stade où ils sont composés de quatre cellules, ils sont réimplantés dans l'utérus de la mère. Dans certains cas, les parents ont recours à une mère porteuse quand la mère ne peut pas porter les enfants. Cependant, le recours aux mères porteuses est interdit dans certains pays comme la France.

  

Ci-dessus, implantation du noyau d'un spermatozoïde dans un ovule

Le clonage

   Le clonage est une techique encore expérimentale chez l'homme mais de nombreuses expériences ont été conduites et réalisées avec succès chez les animaux. Cette technique permet de réaliser un rêve de l'humanité : pouvoir disposer de multiples êtres exceptionnels. Par exemple, certaines entreprises proposent aujourd'hui de cloner l'animal de companie défunt et adoré de maîtres éplorés ! Le clonage humain permettrait aussi de répliquer des humains rapidement et d'en contrôler la croissance.

   Pour réaliser un clonage, comme celui de la brebis Dolly en 1996, on prélève une cellule chez l'animal que l'on souhaite cloner. On se procure également un ovocyte que l'on énucléise. Il faut ensuite intégrer le noyau de la cellule prélevée chez l'individu souche à l'ovule. La cellule formée va se comporter comme un oeuf fécondé ; il va donc commencer à se diviser. Il est ensuite réimplanté dans l'utérus d'une mère porteuse et donnera naissance à un individu possédant 100% de son patrimoine génétique en commun avec l'individu de départ.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×